© IVAN ARCHIPOV

 

Votre situation

Vous êtes soumis à un arrêté qui impose la réalisation d’une étude foudre pour vos installations.

Vous devez alors faire réaliser une Analyse du Risque Foudre (ARF) par un organisme compétent.

 

C’est par exemple le cas si vous exploitez des Installations Classées pour la Protection de l’Environnement (ICPE) soumises à autorisation visées par l’arrêté du 04 octobre 2010 modifié, relatif à la prévention des risques accidentels au sein de certaines installations classées.

 

 

Les enjeux de l’ARF

L’ARF détermine les besoins en protection contre la foudre des installations visées par la réglementation.

Cette analyse est complexe et les retours d’expérience sur le sujet tendent à montrer que l’évaluation des risques peut être :

> Surévaluée et conduire à des opérations de mise en conformité très onéreuses : travaux, vérification et maintenance

> Inadaptée aux installations étudiées, ne prenant pas réellement en compte les caractéristiques des structures et leurs risques d’interactions avec la foudre

 

En effet, pour chaque structure concernée, les éléments suivants sont des facteurs clés d’un calcul représentatif du risque :

> Inventaire précis et identification des caractéristiques des liaisons électriques pénétrant dans la structure (Liaisons enterrées ou aériennes, Courants forts et faibles, Blindages…)

> Zonage de la structure adapté aux risques rencontrés : Risque incendie, Risques environnementaux

> Evaluation des pertes adaptée : Temps de présence des personnels et des risques

> Identification des moyens de protection mis en œuvre et des protections naturelles

> Analyse des besoins de prévention des risques ou de protection d’équipements sensibles ou importants pour la protection

 

Dès le lancement de l’ARF, une concertation poussée doit être menée entre les différents intervenants concernés.

Il est également essentiel de prévoir des phases de validation avec ces différents intervenants au cours de réalisation des calculs afin de s’assurer de la pertinence des premiers résultats desquels découleront les travaux.

 

Pour chaque structure étudiée, une ARF c’est :

> 40 paramètres à ajuster

> jusqu’à 8 composantes élémentaires du risque

> 1 Risque global calculé

> Une limite à ne pas dépasser : le risque tolérable

Graph-Jupiter-300x129

De ces résultats découlent les mesures de protection et de prévention à mettre en œuvre. Cette phase est donc essentielle dans la réalisation d’une étude foudre.

Forts de notre expérience dans ce type d’études, nous serons à même d’adapter ces calculs de risques à vos installations et vos activités (Réception de public, Nucléaire, Chimie et pétrochimie, Hopitaux,…)